LCD, LMD, LLD, comment s’y retrouver ?

Trois acronymes sont omniprésents sur le marché de la location de voitures : LCD, LMD et LLD. Ils ne sont pas toujours bien interprétés par les différents acteurs en entreprise ni même par les voyageurs eux-mêmes.

Carbookr propose dans un cet article un guide pratique qui décrypte les 3 contrats commerciaux de la location de voitures.

 

pen man iphone

 

 

La location de véhicules courte durée (LCD) répond aux besoins des collaborateurs durant leurs déplacements d’affaires sur des périodes brèves. Il est néanmoins important d’être vigilant car un contrat de location LCD ne peut excéder, fiscalement, 30 jours. Celui-ci peut cependant être renouvelé. Les véhicules loués sont classifiés dans des catégories définies par les codes ACRISS - Association of Car Rental Industry Systems and Standards - et les prix sont généralement négociés au travers de contrats basés sur des négociations jalonnées d’omissions. Les appels d’offres sont par ailleurs complexes, chronophages pour les équipes internes en charge et souvent peu rémunérateurs. Les options contractuelles sont enfin multiples et peuvent être mal interprétées par les voyageurs souvent perdus et pressés de quitter gares ou aéroports.

 

En LCD, il faut porter une attention particulière au réseau des prestataires et aux disponibilités (amplitude horaire, stock de véhicules disponibles, services, etc.). Les mastodontes du marché ont pignon sur rue mais n’offrent pas toujours les meilleures conditions au regard du besoin de l’entreprise cliente. Il est donc possible de trouver des tarifs de location plus compétitifs au sein d’acteurs indépendants mais leurs contraintes de disponibilités peuvent complexifier le processus de réservation. Fort de ces constats et riche d’une expertise acquise auprès des “majors” du domaine, Carbookr devient un acteur prépondérant en permettant de pallier aux inconvénients précédemment énumérés tout en assurant la disponibilité grâce à son réseau de prestataires, toutes enseignes confondues. L’approche dite all inclusive assure une maîtrise du budget alloué grâce à une offre puissante additionnée de services utiles (capacité de massification des achats, expertise marché, assurances, voituriers…).

 

La location de véhicules longue durée (LLD) permet de disposer d’un véhicule sans supporter les contraintes de l’achat/revente. Sur le plan légal, la LLD est considéré comme un crédit auto. Les sommes des loyers payés au loueur peuvent être déduites mais elles sont plafonnées (référez-vous à un fiscaliste car ce domaine évolue rapidement). Les prestations incluent généralement l’assurance, l’assistance, parfois la gestion du carburant, le remplacement des pneus, des pièces d’usure ou encore le prêt d’un véhicule lors d’immobilisations. La rédaction du contrat de location se fait en fonction du modèle désiré, de sa motorisation, du kilométrage annuel et des options choisies. Les loyers sont calculés à partir de la date d’engagement pour une durée allant de 24 à 60 mois. À l’échéance du contrat, le véhicule doit être restitué dans l’état aussi proche que possible de l’initial. Les bénéficiaires doivent donc être méticuleux car les éventuelles pénalités et frais de remise en état peuvent rapidement atteindre des sommes importantes. Idem pour les dépassements kilométriques qui peuvent représenter des sommes conséquentes. La LLD est un sujet sensible au sein des entreprises car elle touche au confort mais également au statut du collaborateur. Une attention particulière doit donc être portée à la définition du besoin et de la politique associée.

 

La location de véhicules moyenne durée (LMD) permet aux entreprises de louer un véhicule sur la base contractuelle d’une LLD mais avec une période de location, sans engagement et plus courte. Le but est de pallier le besoin ponctuel d’une organisation pour, par exemple, assurer la mobilité d’un ou de plusieurs collaborateurs sur une période allant d’un mois à un an (chantier spécifique, attente d’un véhicule hors standard, période d’essai d’un collaborateur, etc). La LMD est alors synonyme de souplesse pour les entreprises qui ne sont pas toujours en capacité de “prévoir”. L’illustration la plus significative se traduit par la grande liberté de restitution : au-delà du premier mois, l’entreprise cliente n’a pas à définir la date de retour du véhicule tout en bénéficiant de la tarification mensuelle négociée avec le loueur. Une simple facturation au prorata sera appliquée par ce dernier. Notons également que la LMD est assimilable à une formule “all inclusive”, du fait de l’intégration des assurances et de la maintenance. En achat, La LCD et la LMD sont souvent des supports à la LLD surtout quand des véhicules ont parcouru trop de kilomètres.

 

Pour résumer, sachez-le, plus la durée de location est courte, plus les prix sont élevés. Le choix du prestataire est donc capital !

 

Pour plus d'informations, rendez-vous sur https://www.carbookr.com